"Le président n'est pas dépourvu d'affects" : Emmanuel Macron prend son temps avec ses ministres

Tandis que le mercato et les paris se poursuivent sur la composition du futur gouvernement du président réélu, Emmanuel Macron a convié ce 28 avril 2022 ses ministres dans les jardins du palais de l'Elysée après le conseil des ministres. Le Parisien relate cette entrevue particulière pour tous les membres de l'exécutif, quatre jours après la victoire présidentielle.

L'une des images marquantes sera certainement celle de Roselyne Bachelot immortalisant les photographes sur le perron de l'Elysée lors de l'arrivée des ministres. Dans son élégant tailleur pourpre qui tire sur le violet, elle a savouré cet instant, sûrement pour la dernière fois ? Cependant, le président de la République a semé le doute : "Ce n'est pas le dernier Conseil des ministres, mais le premier du quinquennat." Le Parisien traduit : "il va prendre encore le temps avant de nommer un successeur à Jean Castex et une nouvelle équipe." C'est alors que la truculente ministre - sa grimace devant le discours d'Eric Zemmour le prouve -, a murmuré, comme si elle était sur le départ : "Merde pour mes billets d'avion."

Dans une ambiance conviviale agrémentée d'un riche buffet et sous un soleil généreux, entre les tables dressées sur la terrasse du palais, le Premier ministre Jean Castex a posé avec toutes les femmes ministres : Roselyne Bachelot (Culture), Florence Parly (Armées), Olivia Grégoire (Économie sociale, solidaire et...

Lire la suite


À lire aussi

Volodymyr Zelensky papa : l'émotion du président ukrainien interrogé sur ses enfants en temps de guerre
Nicolas Hulot ministre d'Emmanuel Macron : le président explique pourquoi il ne l'a pas renvoyé
Brigitte Macron et les courtisans du président : "A un moment donné, c'était du cirage tout le temps"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles