Emeutes au Kazakhstan: le président, soutenu par Moscou, ordonne de "tirer pour tuer"

L'ancien président kazakh Noursoultan Nazarbaïev à Pékin le 7 juin 2018

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles