Haïti : quatre « mercenaires » tués après l’assassinat du président

·1 min de lecture
Jovenel Moïse a été tué et son épouse, grièvement blessée, a été hospitalisée.
Jovenel Moïse a été tué et son épouse, grièvement blessée, a été hospitalisée.

Jovenel Moïse est mort. Le président haïtien a été assassiné tôt mercredi 7 juillet au matin par un commando formé d?éléments étrangers, a annoncé le Premier ministre sortant Claude Joseph. Jovenel Moïse se trouvait à son domicile en présence de son épouse, blessée au cours de l?attaque et hospitalisée. « Le président a été assassiné chez lui par des étrangers qui parlaient l?anglais et l?espagnol. Ils ont attaqué la résidence du président de la République », a déclaré Claude Joseph. « La situation sécuritaire est sous contrôle », a-t-il assuré. Il a appelé la population au calme et indiqué que la police et l?armée allaient assurer le maintien de l?ordre.

Quatre « mercenaires » présumés, qui auraient fait partie du commando ayant assassiné le président haïtien, ont été abattus par la police mercredi soir, a fait savoir le directeur général de la police nationale d?Haïti, Léon Charles. La police a indiqué avoir poursuivi les membres présumés du commando aussitôt après l?attaque et que les forces de l?ordre continuaient de mener dans la soirée une opération dans les hauteurs de la capitale Port-au-Prince. Deux autres membres présumés du commando ont été arrêtés, alors que « trois policiers qui avaient été pris en otage ont été récupérés », a précisé Léon Charles. Aucune autre information sur l?identité ou les motivations des auteurs de l?assassinat n?a été divulguée.

Les assassins étaient des mercenaires « professionnels » s?étant fait passer pour des agents a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles