Le président brésilien préfère quitter son palais de peur des "fantômes"

franceinfo
Brésil : vers un règlement de la crise ?

Il n'a pas aimé les ondes qui se dégageaient du lieu. Le président brésilien, Michel Temer, a déménagé du palais présidentiel de Brasilia à cause des "fantômes", a-t-il expliqué dans une interview au magazine brésilien Veja, dont se fait l'écho l'hebdomadaire américain

Time (en anglais), lundi 13 mars.

"L'énergie n'était pas bonne"

"J'ai ressenti quelque chose d'étrange ici. Je n'ai pas pu bien dormir depuis la première nuit ici. L'énergie n'était pas bonne", déclare-t-il à propos du palais de l'Aurore, résidence des chefs d'Etat brésiliens conçue par l'architecte Oscar Niemeyer. "On a même commencé à se demander : est-ce qu'il pourrait y avoir des fantômes ?" poursuit le président de 76 ans, en évoquant son épouse. Selon lui, seul leur fils, Michelzinho, s'y sentait à l'aise et courait partout.

Inquiets, le président et sa femme ont donc quitté le bâtiment début mars, pour rejoindre le palais de Jaburu. C'est là que la famille vivait lorsque Michel Temer était encore le vice-président de Dilma Rousseff.

Retrouvez cet article sur Francetv info

DIRECT. Législatives aux Pays-Bas : Wilders reconnaît sa défaite mais veut participer au gouvernement
Les Pays-Bas ont voté contre le "populisme après le Brexit et Trump", se félicite le Premier ministre
VIDEO. Pistolet factice et flow tranchant : les rappeurs américains sortent l'artillerie contre Donald Trump
"La Russie va bientôt sortir du trou", assure le député Thierry Mariani
Un juge fédéral de Hawaï bloque la nouvelle version du décret migratoire de Donald Trump

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages