Le président algérien Tebboune est reparti en soins en Allemagne

·1 min de lecture

Le chef de l’État algérien y avait déjà passé deux mois entre octobre et décembre, après avoir été testé positif au Covid-19.

Le président Tebboune était rentré il y a à peine une dizaine de jours et repart donc pour la suite de son protocole de soins.

Comme il l'a lui-même affirmé à l’aéroport militaire de Boufarik. Ce retour en Allemagne était programmé par les médecins qui l’avaient traité pour le Covid. « Il ne reste pas beaucoup de ce protocole de soins, mais il faut qu’il soit terminé ou je perdrai tout le bénéfice de ce qui a été fait auparavant », a déclaré le chef de l’État algérien en présence de hauts responsables de son pays. Une intervention filmée et diffusée par le site d’information Tout sur l’Algérie. Abdelmadjid Tebboune a également précisé qu’il pourrait subir « une petite intervention chirurgicale au niveau du pied » et a espéré que ce deuxième séjour serait très court.

Le chef de l’État algérien a promis un « suivi quotidien » avec tous les responsables du pays et a à nouveau profité de cette brève intervention pour égratigner son gouvernement. « Le gouvernement, comme on l’a dit, il y a du bon et du moins bon », a-t-il précisé.

Le président Tebboune avait profité de ces dix jours au pays pour limoger le ministre des Transports et le PDG d’Air Algérie. Il a également pu tenir un conseil des ministres qui ne s’était pas réuni depuis le 4 octobre, rencontré plusieurs responsables sécuritaires, des organisations patronales, ainsi que la commission chargée de préparer la nouvelle loi électorale.