Le président algérien joue l'apaisement : élections anticipées, entre 55 et 60 détenus graciés

Face à la grogne, le président algérien dissout le Parlement, annonce des élection législatives anticipées et gracie une soixantaine de militants du Hirak.