Pour la présidence ukrainienne, Kiev a "le droit" de frapper des cibles militaires russes

Un dépôt pétrolier en feu à Belgorod, en Russie, après des frappes d'hélicoptères ukrainiens, le 1er avril 2022 - Handout © 2019 AFP
Un dépôt pétrolier en feu à Belgorod, en Russie, après des frappes d'hélicoptères ukrainiens, le 1er avril 2022 - Handout © 2019 AFP

L'Ukraine a "le droit" de frapper des cibles militaires russes, a affirmé ce jeudi un conseiller de la présidence ukrainienne, laissant entendre que Kiev pourrait procéder à des frappes sur le territoire russe.

"La Russie attaque l'Ukraine et tue les civils. L'Ukraine se défendra par tous les moyens, y compris avec des frappes sur des entrepôts et des bases des assassins russes. Le monde reconnaît ce droit", a écrit sur son compte Twitter Mykhaïlo Podoliak.

La Russie a accusé plusieurs fois Kiev d'avoir mené des frappes sur son sol

La Russie a accusé à plusieurs reprises ces dernières semaines les forces ukrainiennes d'avoir effectué des frappes sur le sol russe, notamment sur deux villages dans la région frontalière de Belgorod et un village de la région de Briansk mi-avril, sans que Kiev ne confirme.

876450610001_6302616798001

Début avril, le gouverneur de la région de Belgorod avait affirmé que des hélicoptères ukrainiens avaient tiré sur un dépôt de carburant.

Le 25 avril, un grand dépôt de carburant a également pris feu à Briansk, ville située à 150 km de la frontière avec l'Ukraine et servant de base logistique à l'offensive militaire de Moscou dans ce pays, selon les autorités russes qui n'ont pas précisé les raisons de l'incendie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles