Présidence du RN : la bataille des régions

Kasia Wandycz / Paris Match

Alors que Jordan Bardella a officialisé mercredi 31 août sa candidature à la présidence du RN alors que Louis Aliot a lancé sa campagne le 27 août près de Perpignan. L'aîné des deux candidats veut s'appuyer sur les principales fédérations RN en régions.

Il veut jouer le rat des champs contre le rat des villes. Alors que Jordan Bardella fera sa rentrée politique avec un grand entretien, le 4 septembre, sur BFM et un déplacement de terrain à la foire de Châlons-en-Champagne, Louis Aliot , qui a lancé sa campagne pour la présidence du parti devant 200 partisans à Baixas, le 27 août, à quelques kilomètres de Perpignan, s’est organisé une tournée express des fédérations. Le temps est compté jusqu’à la clôture des votes, le 3 novembre. Alors le maire de Perpignan, qui a réussi à se libérer deux jours par semaine, a décidé de privilégier d’abord les plus grosses fédérations RN en nombre d’adhérents: Bouches-duRhône, Nord, Pas-de-Calais, Var et Vaucluse.

Lire aussi:Le RN va tourner la page Le Pen

Un moment important est prévu autour du week-end du 24 septembre à Hénin-Beaumont avec le maire, Steeve Briois, et le député Bruno Bilde. En octobre, l’ex-numéro 2 du FN s’adressera à « la France périphérique et rurale » et se rendra notamment dans le Tarn et dans l’Aude. Et bien évidemment dans «sa» fédération des PyrénéesOrientales, « la plus grosse en termes de nombre d’adhérents par habitant», assurent ses partisans. Le patron du RN héraultais, Frédéric Bort, qui soutient sa candidature, décrit «une campagne de terrain, parce que l’avenir du mouvement ne se joue pas uniquement sur les plateaux télé». Et ajoute: «C’est une démarche militante, très tranquille et très relâchée, peut-être parce qu’on est du Sud…»


Lire la suite sur Paris Match