Présidence des Républicains : la bataille débute entre les candidats du parti

© Frederic Petry / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Quelles nuances de droite pour Les Républicains , la bataille débute entre les candidats à la présidence du parti. Ils sont tous réunis à Angers ce week-end pour le campus de rentrée des jeunes LR, avec à chacun leurs propositions. Le chef des Républicains au Sénat, Bruno Retailleau , veut rassembler tout en créant un nouveau parti.

"Il faut qu'on défriche des sujets qui sont entièrement nouveaux"

"Je ne voulais pas que notre parti se fracture, je ne voudrais pas que ça se résume à un duel, à une sorte d'opposition entre deux camps un peu irréductibles qui pourraient justement endommager le parti. J'ai voulu proposer une autre voie. On a chacun nos trajectoires, on a notre tempérament. Bien entendu que la droite, c'est à la fois plus de sécurité, moins d'immigration, c'est aussi moins de dépenses publiques, c'est moins de fiscalité. Mais il faut qu'on défriche aujourd'hui des sujets qui sont entièrement nouveaux", souligne Bruno Retailleau au micro d'Europe 1.

 

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Bruno Retailleau, qui fait face à Éric Ciotti , autre candidat pour l'instant déclaré. En attendant, Aurélien Pradié . "C'est bien, plus la compétition est faite de talents, plus celui qui sera élu aura de la force, une légitimité incontestable. On nous disait que cette campagne n'intéressait pas, mais au contraire. Mais c'est un beau débat et je l'aborde avec enthousiasme, avec détermination et avec sérénité", insiste Éric Ciotti au m...


Lire la suite sur Europe1