Présidence des Républicains : Aurélien Pradié ne veut pas d'une «guerre des chefs»

© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Le secrétaire général des Républicains Aurélien Pradié , probable candidat à la présidence du parti, ne souhaite pas qu'une "guerre des chefs" s'installe avec Eric Ciotti et Bruno Retailleau déjà en lice. Aurélien Pradié a confirmé samedi à Franceinfo qu'il ferait connaître "dans quelques jours" sa propre décision de candidater ou non, après la rentrée des Jeunes Républicains ce week-end à Angers, à laquelle participent les ténors du parti. Le député du Lot a pris "l'été pour mûrir (s)a décision" et en tant que secrétaire général du parti, il pense être "probablement celui qui mesure le plus l'ampleur de la tâche". L'élection du futur président de LR aura lieu le 3 décembre.

"Il faut absolument tout changer"

"Ce n'est pas une guerre des chefs qui doit s'installer, ce doit être un moment de refondation totale" pour la droite, juge-t-il. "Il faut absolument tout changer : le nom, le lieu (siège de LR), le message politique que nous adressons aux Français", estime l'élu de 36 ans, qui fait tiquer dans son propre parti pour son prisme social et son franc-parler. "J'ai parfois été un peu expéditif dans mes rapports avec mes collègues" mais "nous avons besoin de tempérament" dans la période, s'est justifié M. Pradié. "Il ne faut avoir aucun fil à la patte, pour tourner la page du sarkozysme et de nos échecs", a-t-il encore affirmé en forme de tacle aux autres prétendants.

 

>> LIRE AUSSIRentrée politique des Républicains : le parti se prépare à un changement de fond en comb...


Lire la suite sur Europe1