Présidence des Républicains: Annie Genevard écarte définitivement sa candidature

Annie Genevard le 28 avril 2020 à Paris - David NIVIERE © 2019 AFP
Annie Genevard le 28 avril 2020 à Paris - David NIVIERE © 2019 AFP

La présidente par intérim de LR Annie Genevard a annoncé ce dimanche qu'elle ne se présenterait pas à la tête de son parti en décembre, estimant que sa candidature l'empêcherait d'assumer son "rôle d'arbitre" dans le processus.

"Je ne suis pas candidate à la présidence de LR, parce que précisément dans la fonction d'arbitre qui est la mienne, dans cette période où j'occupe la fonction de présidente, dans cette période d'élection interne, je pense que cela ajouterait de la confusion", a-t-elle expliqué sur France 3.

"J'y ai réfléchi, bien sûr"

Fin juillet, la présidente par intérim n'avait pas écarté de présenter sa candidature à l'élection prévue le 3 décembre, qui mettra aux prises le député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, avec vraisemblablement pour challenger le numéro 3 du parti Aurélien Pradié.

"J'y ai réfléchi, bien sûr (mais) cela voulait dire renoncer à la présidence que j'exerce, renoncer à ce rôle d'arbitre apaisant qui est aussi ma fonction", a reconnu la députée du Doubs.

"Je serai là demain auprès du futur président pour aider à la reconstruction de notre famille politique", a-t-elle affirmé, critiquant sévèrement la politique énergétique du président Emmanuel Macron.

Son parti ne voterait pas le budget

"On est tous impactés par une crise énergétique qui résulte pour une bonne part d'une politique aberrante qui a mis en péril ce qui était le fleuron de l'énergie française, la souveraineté énergétique française qu'est la filière nucléaire. C'est absolument dramatique", a affirmé Annie Genevard.

Elle a également confirmé que son parti ne voterait pas le budget: "Quand on est dans l'opposition et qu'on vote le budget, on n'est plus dans l'opposition", a-t-elle expliqué.

Article original publié sur BFMTV.com