Présidence de l'UE : «L'Europe sera au cœur» de la présidentielle, selon un spécialiste

·1 min de lecture
© LUDOVIC MARIN / AFP

Pendant six mois, la France sera au centre du jeu européen. Cela n'arrive que tous les 13 ans. Un mandat assuré donc par Emmanuel Macron au moins jusqu'au mois d'avril, et que le chef de l'État souhaite marquer de son empreinte. "2022 doit être l'année d'un tournant européen. Notre continent a été tant décrié ces dernières années. On l'a dit divisé, incapable de projets collectifs, en train de sortir de l'histoire", a-t-il affirmé lors de ses vœux aux Français le soir de la Saint-Sylvestre . "Alors même que nous célébrons les vingt ans de la mise en circulation de l'euro, notre monnaie commune qui nous aura donné une stabilité monétaire, une place internationale inédite", a-t-il martelé.

Concernant la pandémie, selon le chef de l'État, "la crise a démontré qu'unie, notre Europe pouvait être non seulement utile, mais porteuse d'espérance pour tous". Une présidence qui tombe en pleine échéance électorale pour la France, alors que l'élection présidentielle se tient en avril prochain. Et pour Patrick Martin-Genier, spécialiste de l'Europe, ça n'est pas nécessairement gênant : "Je crois que les Françaises et les Français sauront faire la part des choses entre la politique intérieure, la politique européenne."

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

À son sens, il y a un avantage certain : même en supposant qu'Emmanuel Macron souhaite utiliser politiquement cette présidence de l'Union européenne à des fins électorales, dans tous les c...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles