Présidence LR : Virginie Calmels autorisée par la justice à se présenter

© MEHDI FEDOUACH / AFP

Après avoir vu sa candidature rejetée par la Haute autorité des Républicains, Virginie Calmels est finalement autorisée par la justice à se présenter à l'élection du président du parti. Le tribunal judiciaire de Paris a estimé que la décision de la Haute autorité était infondée.

La justice a estimé que Les Républicains n'avaient pas à rejeter la candidature à la tête de ce parti de Virginie Calmels, suspendant cette décision dans l'attente d'un jugement sur le fond, selon la décision en référé que l'AFP a pu consulter mercredi. Le tribunal judiciaire de Paris, qui statuait en urgence, "suspend les effets attachés à la décision d'irrecevabilité de la candidature" de Virginie Calmels, et "condamne Les Républicains" à lui verser "la somme de 5.000 euros", affirme ce jugement.

"Me voilà rétablie dans mes droits", a affirmé Virginie Calmels sur Twitter.

Moins de trois mois de campagne

La Haute autorité de LR avait rejeté le 29 août sa candidature, arguant que Virginie Calmels n'était pas à jour de cotisation à la date du 22 juillet 2022. Mais cette condition, "n'ayant été publiée et communiquée aux adhérents que le 25 juillet 2022, a nécessairement privé Virginie Calmels de la possibilité de régulariser sa cotisation pour la date butoir du 22 juillet", estime le tribunal.

De plus cette date du 22 "doit être regardée, de manière évidente, comme une condition nouvelle par rapport à celles prévues par les statuts et le règleme...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Chantage à la sextape: le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, placé en garde à vue