Présidence française de l'UE : voici la liste des villes qui vont s'illuminer de bleu le 1er janvier

·1 min de lecture

Bordeaux, Marseille, Caen, Nancy, Amiens, Orléans… Dès la première semaine de janvier, au moins une trentaine de villes illumineront leurs bâtiments emblématiques de bleu pour célébrer la présidence française du Conseil de l'Union européenne. Ce sera ainsi le cas de la Tour de l'Horloge de Nîmes, de la passerelle François-le-Chevalier au Havre ou encore de la Porte serpenoise de Metz. À Paris, la cour de l'Élysée, l'Arc de Triomphe, la Tour Eiffel, le Panthéon, le Louvre, l'Opéra Garnier, le Sacré-Cœur, Notre-Dame seront notamment de cette fête des lumières européenne.

Lire aussi - Qu'est-ce que la présidence tournante de l'UE?

Dans le détail, dans la capitale, seront aussi éclairés : la colonne de Juillet, les Invalides, le Quai d'Orsay - qui abrite le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères -, le Sénat, l'Institut de France. Les mairies d'Angers, de Caen, Brest, Tours, Metz, Orléans, Rouen participeront à l'opération.

Le Capitole à Toulouse, le palais du Pharo à Marseille…

Tout comme le centre administratif de Strasbourg, l'opéra-théâtre de Clermont-Ferrand, le Capitole toulousain, le palais du Pharo de Marseille, le pont de Recouvrance, les escaliers du cours Dajot et la Tour Tanguy à Brest. Rennes, Lille, Montpellier, Nice, Toulon, Saint-Denis, Limoges, Mulhouse, Saint-Etienne, Reims et Villeurbanne ont également annoncé leur intention de jouer le jeu.


Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles