Présidence de la commission des finances : qui sont les prétendants au poste ?

À l'Assemblée nationale, une bataille fait rage entre la Nupes et le Rassemblement national (RN) : celle pour le poste de président de la commission des Finances, qui doit traditionnellement revenir au groupe le plus important de l'opposition. Un poste très stratégique puisque le président de la commission des Finances fixe l'ordre du jour de sa commission mais peut notamment rejeter des amendements concernant le budget de l'État, demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire ou encore saisir l'autorité de la concurrence.

Deux noms circulent à gauche

Avec 89 députés, cette commission devrait donc revenir au Rassemblement national mais la Nupes, qui additionne les groupes écologistes, insoumis, socialistes et communistes, déclare 131 députés et désire aussi l'obtenir en présentant un candidat commun. "Pour nous, c'est très clair, la commission des Finances revient à la Nupes. La question qui se pose, est-ce que LREM est prête, au contraire, à donner la commission des Finances au Front national ?", s'interroge le secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts, Julien Bayou .

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Deux noms circulent à gauche : l'insoumis Éric Coquerel et l'ancienne présidente du groupe socialiste, Valérie Rabault , évoquée un temps comme la possible Première ministre d'Emmanuel Macron . Du côté du RN, il n'est pas question de leur faire ce cadeau, Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme et proche de Marine Le Pen , can...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles