La présidence Biden renvoie un premier détenu de Guantanamo au Maroc

·2 min de lecture

Abdellatif Nacer, un ressortissant marocain, a été remis aux autorités de Rabat. Il est le premier détenu libéré de Guantanamo sous la présidence Biden.

Cinq ans après la validation de son dossier, Abdellatif Nacer est de retour au Maroc. Lundi, le ministère américain de la Défense a confirmé avoir remis aux autorités marocaines un de leurs ressortissants, emprisonné à Guantanamo depuis 2002. Une agence intergouvernementale avait autorisé en 2016 ce transfèrement de l'homme de 56 ans qui n'a jamais été mis en examen, mais la décision, sujette à des vérifications ultérieures sur le traitement d'Abdellatif Nacer au Maroc, n'avait pas été appliquée sous la présidence Trump. Les autorités marocaines ont annoncé l'ouverture «d’une enquête avec l'intéressé pour son implication présumée dans la perpétration d’actes terroristes». «Les effets juridiques seront déterminés par le parquet à la lumière des résultats de l’enquête», a précisé le parquet de Rabat. Sa famille s'était impliquée en faveur de son retour au Maroc, assurant qu'il serait accueilli, logé et qu'un travail l'attendait.

Abdellatif Nacer avait été arrêté par les forces pakistanaises et remis aux États-Unis à la fin de l'année 2001, avant d'être transféré à Guantanamo le 3 mai 2002. Il n'avait plus donné signe de vie à sa famille jusqu'à sa détention à Guantanamo : jeune homme, il avait suivi son frère aîné en Libye puis au Soudan, «à la recherche de la société islamique parfaite». Employé du groupe Laden, il avait suivi Oussama ben Laden en Afghanistan, après avoir tenté de se rendre en Tchétchénie, jusqu'à devenir un haut-gradé d'Al-Qaïda, a expliqué le Pentagone -des accusations que ses avocats nient, le présentant comme un «simple» combattant désormais repenti. Il avait eu l'espoir de retourner au Maroc où vit encore toute sa famille à l'été 2016 mais, faute d'obtenir l'accord du Congrès avant l'arrivée au(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles