Une présentatrice américaine fait un début d'AVC en direct à la télévision

La présentatrice Julie Chin fait un AVC en direct. - Capture d'écran

La journaliste américaine Julie Chin a commencé à éprouver des difficultés à parler alors qu'elle présentait un journal télévisé samedi dernier. Elle devrait se remettre de ce début d'AVC.

Un débit poussif, des problèmes de prononciation... Ce samedi matin, alors que la journaliste américaine Julie Chin présente un journal télévisé sur la chaîne KJRH, affiliée à NBC, elle se rend compte qu'elle éprouve des difficultés à parler. Elle bute sur certains mots, doit faire des pauses pour finir ses phrases, puis déclare:

Julie Chin a expliqué ce lundi, dans un post Facebook, ce qu'il s'est passé pendant et après cette séquence.

"Ces derniers jours sont encore un peu mystérieux, mais mes médecins pensent que j'ai eu un début d'AVC en direct à l'antenne samedi matin", écrit-elle.

"Je me sentais bien avant l'émission. Cependant, pendant plusieurs minutes lors de notre bulletin d'information, des choses ont commencé à se produire. D'abord, j'ai perdu la vision partielle d'un œil. Un peu plus tard, ma main et mon bras se sont engourdis", poursuit-elle.

Elle explique avoir compris qu'elle avait un problème lorsque sa bouche "n'a pas voulu prononcer les mots qui se trouvaient juste devant", sur le téléprompteur. Ses collègues ont appelé les secours et elle a passé quelques jours à l'hôpital.

"Pas une attaque complète"

"À ce stade, les médecins pensent que j'ai eu un début d'attaque, mais pas une attaque complète", révèle la présentatrice, qui devrait s'en remettre complètement et en a profité pour faire passer un message de prévention.

Un accident vasculaire cérébral (AVC) "survient lorsque la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue par un vaisseau sanguin bouché (AVC ischémique le plus fréquent) ou par un vaisseau sanguin rompu (AVC hémorragique), dans moins de 15% des cas", explique le ministère de la Santé sur son site.

Les symptômes décrits par Julie Chin font partie des signes les plus fréquents d'AVC (déformation de la bouche, faiblesse d'un côté du corps et troubles de la parole).

Le ministère de la Santé recommande d'appeler le 15 immédiatement si vous êtes témoin de ces signes. Il conseille, en attendant l'intervention des secours, d'allonger la personne avec un oreiller sous la tête, de noter l'heure à laquelle les signes d'AVC sont apparus et de regrouper les informations médicales (ordonnances par exemple) de la personne concernée.

Santé Publique France, un organisme dépendant du ministère de la Santé, estime que plus de 110.000 personnes victimes d'un AVC sont hospitalisées par an en France.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - 8 AVC sur 10 pourraient être évités : voici comment