Présenté au parquet, que risque le père de l'enfant sauvé d'une chute à Paris?

Le père du petit garçon, laissé seul samedi, a été déféré au tribunal de Paris. Cet homme comparaîtra le 25 septembre et il risque jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

La sanction pourrait être lourde. Samedi, Mamoudou Gassama, un jeune Malien, a escaladé un immeuble du 18e arrondissement de Paris pour sauver la vie d'un enfant de quatre ans, suspendu dans le vide depuis un balcon. Si son acte d'héroïsme a été salué à l'unanimité, et notamment par le président de la République qui le reçoit ce lundi à l'Elysée, un autre homme est lui dans la tourmente.

Convocation devant le tribunal correctionnel

Le père du bambin, qui l'avait laissé seul sans aucune surveillance, a été placé en garde à vue puis déféré dimanche soir au tribunal de Paris. Il sera présenté ce lundi matin au parquet pour se voir notifier une convocation devant le tribunal correctionnel, selon une source judiciaire. 

Il lui est reproché de ne pas avoir respecté les obligations de sécurité relatives à l'autorité parentale, qui sont répertoriées dans le Code civil. L'article 371-1 stipule que l'autorité parentale "appartient aux parents jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne".

Le parquet a déjà qualifié l'infraction de "soustraction à une obligation parentale", qui fait encourir à l'homme une peine de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. En parallèle de cette enquête pénale, une enquête éducative...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

Ce contenu pourrait également vous intéresser :