En présence de Benoit Magimel et Flavie Flament, des enchères records aux Hospices de Beaune

© JEFF PACHOUD/AFP

Récolte abondante, millésime "exceptionnel" et demande toujours en hausse: la vente en France des vins des Hospices de Beaune, les plus anciennes enchères caritatives au monde, a fait exploser dimanche tous les compteurs.

"Exceptionnel". "Incroyable". "Inimaginable". Les superlatifs ont fusé parmi les 800 acheteurs réunis sous les Halles de Beaune, capitale des vins de Bourgogne dans le centre-est de la France.

"Les résultats sont historiques et spectaculaires": le directeur des Hospices civils de Beaune, François Poher, n'a pas pu empêcher son enthousiasme après la flambée des prix de la 162e vente des vins de l'établissement hospitalier.

Avec une recette totale de 28,978 millions d'euros (sans les frais), ces enchères ont plus que doublé le précédent record établi en 2018 (13,97 M EUR). Le prix moyen du fût de vin a lui aussi connu un nouveau plus-haut, à 35.974 euros (+8%).

L'abondance de la récolte 2022 avait certes déchaîné les prévisions de nouveaux records mais sans anticiper un tel niveau.

Cette année en effet, le nombre de lots était exceptionnel: 802 pièces étaient à prendre, non loin du plus-haut de 843 lots en 2018.

C'est que la récolte a été abondante en 2022 en Bourgogne, les importantes pluies de juin ayant permis à la vigne de bien résister à la sécheresse estivale au point de donner un millésime "exceptionnel".

"On est passé d'un extrême à l'autre: du millésime 2021, le plus petit depuis 40 ans, à un millésime très abondant", résume Amayès Aouli, di...


Lire la suite sur ParisMatch