Comment le prélèvement à la source va appauvrir les Français

Pradel, Virginie
/ ERIC PIERMONT/AFP

FIGAROVOX/ANALYSE - Alors que le gouvernement a finalement décidé d'appliquer le prélèvement à la source le 1er janvier prochain, Virginie Pradel lève le voile sur le coût qu'aura cette mesure pour le contribuable français.

Virginie Pradel est fiscaliste.

Après moult tergiversations, le gouvernement a finalement confirmé que le prélèvement à la source serait mis en œuvre à compter du 1er janvier 2019 ; rappelant à l'envi, pour convaincre les millions de contribuables encore dubitatifs, que cette réforme ne pourra que leur simplifier la vie! Force est toutefois de constater qu'il existe un gouffre abyssal entre les déclarations gouvernementales et ce qui attend en définitive les contribuables…

Le «meilleur» du prélèvement à la source

Comme le soulignait Victor Hugo: «tous les inconvénients ont leurs avantages». Le prélèvement à la source ne déroge pas à cette idée. Aussi mauvaise soit-elle, cette réforme permettra ainsi à des millions de contribuables d'échapper en 2019 à l'imposition de leurs revenus d'activité «non exceptionnels» (salaires, honoraires, etc., à l'exclusion des primes et des revenus tirés d'actions ou d'obligations et de biens immobiliers) perçus au cours de l'année 2018 ; ce qui représentera pour ces derniers une économie fiscale allant de quelques centaines d'euros à plusieurs centaines de milliers d'euros pour les mieux loties.

Au reste, des millions d'entre eux recevront en 2019 un, voire deux chèques de Bercy (le premier en janvier et le second en juillet) correspondant non seulement aux crédits mais aussi aux réductions d'impôt dont ils ont bénéficié en 2018, par exemple au titre d'un don fait à une association ; ce qui est très généreux dès lors que ces dernières ne sont en principe pas restituables.

En résumé, les contribuables ne seront donc pas imposables en 2019 sur leurs revenus d'activité de 2018 et des millions d'entre eux recevront, au surplus, un chèque (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Prélèvement à la source: les réponses à toutes les questions que vous vous posez 
Prélèvement à la source: les pièges d'une réforme risquée 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro