Le préfet de police de Paris Didier Lallement va quitter son poste

Arrivé en mars 2019, Didier Lallement va quitter ses fonctions cet été. Le nom de son successeur n'est pas encore connu.

POLITIQUE - Fin de mission pour Didier Lallement à la préfecture de police de Paris. Selon des révélations du Monde, confirmées par franceinfo ce lundi 11 juillet, le départ du préfet de police de la capitale sera officialisé le 20 juillet.

Le départ de Didier Lallement sera annoncé à l’issue du Conseil des ministres. “La date est susceptible d’évoluer en cas d’imprévu ou de force majeure, mais elle a bien été arrêtée il y a une dizaine de jours”, assure au Monde une source au ministère de l’Intérieur. Le nom de son successeur sera connu dans la foulée, précise franceinfo.

Didier Lallement est arrivé à la préfecture de police en mars 2019, en remplacement de Michel Delpuech, limogé par Christophe Castaner pour sa gestion des manifestations des gilets jaunes. D’emblée, ce préfet a imposé sa vision musclée du maintien de l’ordre. Pour ses méthodes controversées, particulièrement lors des manifestations, il est devenu la cible d’une large partie de l’opposition qui réclame son départ depuis des années.

Un retour à la Cour des comptes ?

La débâcle au Stade de France lors de la finale de la Ligue des Champions a été l’ultime dossier épineux de Didier Lallement. Auditionné par les sénateurs, le préfet de police a reconnu certains ”échecs”, sans pour autant être désavoué par le gouvernement. Emmanuel Macron lui a, au contraire, renouvelé sa confiance face aux rumeurs de renvoi.

Âgé de 65 ans, Didier Lallement a atteint en août 2021 la limite d’âge pour occuper une fonction préfectorale, précise franceinfo. Il a cependant été maintenu à son poste grâce à une dérogation de deux ans, qui arrivera donc à terme plus tôt que prévu.

Plusieurs sources policières ont rapporté à l’AFP que Didier Lallement avait déjà évoqué, bien avant le fiasco du Stade de France, son désir de quitter la “PP” à la fin de l’été pour retourner dans son administration d’origine, la Cour des comptes, avant de partir à la retraite.

À voir également sur Le HuffPost: Ligue des champions: le préfet Lallement reconnaît un ”échec” qu’il assume (en partie)

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - Finale - Le préfet Didier Lallement reconnaît un "échec" de la sécurité et s'excuse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles