Fête aux Buttes-Chaumont : la préfecture de police de Paris saisit la justice après le rassemblement dans le parc

franceinfo
·1 min de lecture

Les images de quelques centaines de jeunes dansant, souvent sans masque, autour d'une enceinte ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. Le préfet de police de Paris Didier Lallement a signalé à la justice la fête qui a eu lieu dimanche 26 avril dans le parc des Buttes-Chaumont, à Paris, explique la préfecture de police de Paris à franceinfo et France Télévisions, confirmant une information de BFMTV.

Le préfet de police a agi au nom de l'article 40 du Code de procédure pénale, selon lequel "tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République". On ignore si une enquête a été ouverte a sujet de ce rassemblement.

"La musique plaisait aux gens, les gens se sont réunis"

Des images tournées par Brut montrent des agents de la ville de Paris dispersant sans incidents les participants, au bout d'une heure, selon le média en ligne. La préfecture de police de Paris ajoute que des policiers nationaux sont aussi intervenus alors que la foule finissait de se disperser.

Un participant interrogé sur place par Brut affirme que le rassemblement s'est fait de façon spontanée : "Ce n'était pas du tout quelque chose d'organisé. Il y avait un groupe qui fêtait l'anniversaire d'une amie, ils avaient mis de la musique, la musique plaisait aux gens, les gens se sont réunis".

"Ils étaient six, de base", a-t-il ajouté. Les rassemblements de plus de six (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi