Préférez-vous Mélenchon ou Ruffin? Les Français sont partagés

François Ruffin, à gauche, et Jean-Luc Mélenchon, à droite, le 5 février 2019 à l'Assemblée nationale à Paris.  - Bertrand Guay - AFP
François Ruffin, à gauche, et Jean-Luc Mélenchon, à droite, le 5 février 2019 à l'Assemblée nationale à Paris. - Bertrand Guay - AFP

Jean-Luc Mélenchon ou François Ruffin ? Dans un sondage de l'Ifop pour Paris Match, les Français ont dû choisir leur préférence au moment où la question de la succession du leader insoumis de 71 ans se pose en vue de la prochaine présidentielle. Le résultat est très serré: 39% des sondés déclarent préférer Jean-Luc Mélenchon contre 36% pour François Ruffin. 25% des interrogés n'ont aucune préférence.

Le triple candidat à la présidentielle fait le plein chez les sympathisants de La France insoumise (67% le préfèrent) tandis que le député de la Somme vire en tête chez les sympathisants d'Europe Ecologie-Les Verts (57%) et du Parti socialiste (50%).

"Il n'y aura pas de duel avec mon ami Jean-Luc Mélenchon. Nos forces s'additionnent pour 'faire mieux'!", a tweeté François Ruffin en réponse au sondage. En récoltant au passage l'assentiment d'Alexis Corbière: "Oui François, additionnons toutes nos forces et nos réflexions pour 'faire mieux'", a renchéri le député LFI de Seine-Saint-Denis.

"Je suis dans les petits pas"

Reste à s'accorder sur la stratégie à adopter pour "faire mieux". Depuis le résultat des dernières élections législatives, François Ruffin a ouvert un débat au sein de la gauche. L'élu souhaite notamment reconquerir l'électorat des campagnes qui a voté pour l'extrême droite.

En ce sens, l'Amiénois a publié un livre - Je vous écris du front de la Somme - où il raconte ses échanges avec des électeurs de terres ouvrières qui ne veulent plus voter pour la gauche, et appelle LFI à parler "autrement du travail". Une analyse critiquée par les députés insoumis.

François Ruffin souhaite également se "soc-démiser", plutôt que multiplier les coups d'éclat comme lors de la dernière législature. Dans une interview pour L'Obs la semaine dernière, il s'est ainsi qualifié de "social-démocrate".

"Je suis dans les petits pas, dans le concret, plutôt que dans l'horizon inatteignable. Jamais je n'ai promis le grand soir', déclare-t-il.

Cette stratégie est loin de faire l'unanimité au sein de LFI. Toujours dans L'Obs, Alexis Corbière a répondu à François Ruffin ce mercredi dans une tribune. "Pourquoi revenir à un modèle qui a échoué?", interroge notamment ce proche de Jean-Luc Mélenchon. Le débat est ouvert.

Article original publié sur BFMTV.com