Précarité. Deux cents millions de travailleurs en Chine sont en “emploi flexible”

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

En Chine, la seule grande économie mondiale qui a enregistré une croissance positive en 2020, plus d’un quart des travailleurs sont en emploi précaire. Li Keqiang, le Premier ministre chinois, confirme cette tendance à la hausse de ce qu’il qualifie d’“emploi flexible”.

Le mot est soigneusement choisi. “Plus de 200 millions de travailleurs sont en ‘emploi flexible’”, a signalé le Premier ministre chinois Li Keqiang le 11 mars, lors de la conférence de presse de la quatrième session de la 13e Assemblée nationale populaire à Pékin. “L’emploi flexible est en hausse”, a souligné le Premier ministre tout en évitant les mots “instabilité” ou “précarité”. Toutefois, Li Keqiang a rappelé que ces personnes, notamment celles qui cumulent plusieurs emplois, qui ont une vie dure, méritent également de bénéficier d’une protection de base, de “prestations de protection sociale”, relate CCTV, la Télévision centrale de Chine sur son compte du réseau social Weibo.

Shebao Chaxun, la plus grande plateforme de service d’assurance sociale du pays, a donné la définition de ce terme : “les travailleurs en emploi flexible” sont ceux qui sont employés sous des formes flexibles telles que le travail à temps partiel, le travail temporaire, etc. Sur le très surveillé réseau social chinois Weibo, des internautes se moquent de cette formulation d’“emploi flexible”. Pour eux, il s’agit tout simplement d’emploi précaire ou journalier.

9 millions de diplômés

Le chiffre donné par le Premier ministre chinois signifie qu’au moins un travailleur sur quatre est en “emploi flexible”, sans parler du nombre de chômeurs, toujours un peu mystérieux. Selon 21 Caijing, journal économique chinois, la population

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :