Précarité énergétique : pourquoi EDF met fin aux coupures d'électricité

·1 min de lecture

Un geste pour les personnes en situation de précarité. Le groupe EDF annonce vendredi qu'il ne va plus couper l'électricité aux particuliers qui n'arrivent pas à payer leurs factures, et ce toute l'année et non plus seulement durant la trêve hivernale. Une mesure réclamée par les associations de lutte contre la précarité, que le groupe appliquera à partir du 1er avril 2022. À la place, l'électricien diminuera la puissance électrique des ménages. Ces derniers pourront toujours faire fonctionner leurs équipements essentiels - réfrigérateur, éclairage - mais ils ne pourront pas se chauffer. "Au moment où les prix de l'énergie augmentent, c'est une mesure de solidarité", affirme Fabrice Gourdellier, directeur des clients particuliers d'EDF sur Europe Midi.

>> Réécoutez Europe Midi en podcast ou en replay ici

Des consommations qui restent "dues et facturées"

Concrètement, Fabrice Gourdellier explique sur Europe 1 que "les consommations d'électricité restent dues et sont facturées". La limitation de la puissance énergétique restera aussi "une mesure de dernier recours", prévient-il. "Lorsqu'un client a des difficultés de paiement, il est essentiel de pouvoir l'accompagner le plus en amont possible. Et c'est ce que nous faisons depuis toujours", ajoute le directeur des clients particuliers du géant de l'énergie, jugeant la coupure d'électricité nette "plus pénalisante" que la réduction de la puissance.

Cette annonce n'est pas sortie d'un chapeau, comme l'explique Fabrice Gourd...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles