La précarité ? Pour Élisabeth Borne, c'est la faute de l'assurance chômage

·1 min de lecture

Pour défendre la réforme conduite par le gouvernement, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a assuré ce lundi 19 avril que la "générosité" du système d'assurance chômage n'a rien fait pour permettre de redresser la situation du marché de l'emploi. Et tant pis si ce n'est pas son rôle…

Et revoilà le "cancer de l'assistanat". Ce lundi 19 avril sur France Inter, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, s'est risquée à une périlleuse démonstration, selon laquelle l'assurance chômage doit être réformée parce que sa trop grande "générosité" a encouragé la précarité..@Elisabeth_Borne justifie la #réforme du chômage: "On a accompagné le développement de la précarité dans l'emploi avec, en 10 ans, une augmentation de 250% des CDD de moins d'un an" #le79Inter pic.twitter.com/jzfRRIc0PY— France Inter (@franceinter) April 19, 2021 Celle qui souhaite "s’assurer que tout demandeur d’emploi soit incité à trouver un emploi" affirme ainsi, sans ciller : "Moi je défie quiconque de nous dire que le système actuel est idéal. Quand on voit qu'on a un des systèmes les plus généreux au monde et qui le restera après la réforme, et que pourtant, on a pas réussi à venir à bout du chômage de masse et qu'au contraire on a accompagné le développement de la précarité dans l'emploi avec une augmentation de 250 % des CDD de moins d'un an en dix ans, je pense que ça montre qu'il est utile de réformer le système."Traduisons : à cause d'un système trop "généreux", les...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?