Plus de trois millions de Français seraient menacés par le burn-out

Ils seraient de plus en plus nombreux à craquer, à bout de nerfs à cause de leur travail. Plus de trois millions d'actifs français feraient face à un "haut risque" de burn-out, un syndrome d'épuisement professionnel, selon une étude du cabinet Technologia dévoilée par L'Express et RTL.

13% des Français interrogés se disent soumis à un travail excessif et compulsif, relève l'étude du cabinet, spécialisé dans la prévention et l'évaluation des risques psychosociaux. Agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d'entreprise et cadres font partie des professions les plus touchées.

Aucun consensus sur la définition

"Nous voyons souvent des cadres qui arrivent dans un état de santé déplorable, explique Martine Keyer, médecin du travail, à RTL. Ils ont du mal à se lever, ils vont au travail sans énergie. (...) Ils se rendent compte que leur travail n'est pas reconnu."

Utilisé depuis une dizaine d'années pour décrire le phénomène d'épuisement professionnel, le burn-out ne fait cependant l'objet d'aucun consensus médical sur sa définition. Le cabinet Technologia milite pour sa reconnaissance par la Sécurité sociale comme une maladie professionnelle.



Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Le burn-out touche de plus en plus de salariés
Supprimer "bon père de famille" du Code civil fait-il vraiment avancer la cause féministe ?
Le tueur pédophile Marc Dutroux écrit au père de l'une de ses victimes
Dieudonné placé en garde à vue après une plainte pour violences
La France doit-elle soutenir une opération humanitaire de l'ONU en Syrie ?
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.