Gentilly : les migrants qui occupaient un bâtiment vide ont été expulsés

L'association United Migrants est auprès de ces immigrés sans-abri, qui occupent un bâtiment de 8 000 m² à Gentilly. (Photo d'illustration)  - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP
L'association United Migrants est auprès de ces immigrés sans-abri, qui occupent un bâtiment de 8 000 m² à Gentilly. (Photo d'illustration) - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP

Plusieurs centaines d'immigrés – entre 300 et 400 personnes – occupaient un grand bâtiment vide de la banlieue parisienne, à Gentilly plus exactement, dans le Val-de-Marne. Plusieurs dizaines d'individus se sont réfugiés sur le toit pour tenter d'échapper à une expulsion, a appris l'Agence France-Presse, dimanche 4 septembre, auprès d'associations.

Ces migrants ont pénétré vers minuit, dans la nuit de samedi à dimanche, dans ce bâtiment vide de 8 000 m² « voué à la destruction », dont ils ont fait « une réquisition citoyenne », a indiqué United Migrants, association qui les soutient. Les forces de l'ordre, arrivées sur place, « ont stoppé les entrées puis invité les personnes à quitter les lieux, ce qu'elles ont refusé de faire », a rapporté à l'Agence France-Presse la préfecture de police (PP).

La grande majorité des occupants a finalement été évacuée dans la journée, mais il restait « une quinzaine de personnes sur le toit-terrasse et une trentaine dans le hall » en fin d'après-midi, selon une source policière. Le responsable de l'association a été interpellé, a précisé la préfecture de police. Sollicité, le parquet de Créteil a indiqué qu'un des responsables de l'opération était en garde à vue pour « dégradation en réunion ». « C'est un militant bien connu des services de police pour de nombreuses actions de ce type dans des locaux désaffectés impropres à l'habitation », selon une source proche du dossier.

Toutes les solutions d'hébergement temporaire épui [...] Lire la suite