Près d’un million de naturalisations accordées en un an dans l'Union européenne

Les États membres de l’Union Europénne (UE) ont octroyé la nationalité du pays d'accueil à 995.000 personnes en 2016, selon le décompte qu’Eurostat a mis en ligne ce lundi. Après la naturalisation de 814.000 demandeurs en 2015, ce dernier chiffre représente une hausse de 100.000 bénéficiaires en un an.

Parmi les personnes devenues citoyennes de l’un des États membres de l’UE en 2016, 12% étaient auparavant citoyens d’un autre État membre, tandis que la majorité étaient des ressortissants de pays tiers ou des apatrides.

Un flux important du Maroc, de l'Albanie et de l'Inde 

Les Marocains sont les plus nombreux à avoir obtenu la nationalité d’un État membre en 2016, au nombre de 101.000. Un tiers a été accueilli par l’Espagne, l’autre en Italie. Les Albanais constituent le deuxième groupe le plus important, avec 67.500 récipiendaires en 2016. 55% sont devenus citoyens de l’Italie et 42% de la Grèce. L’Inde arrive en troisième position, avec 41.700 bénéficiaires, dont 42% ont fait une demande au Royaume-Uni.

En 2016, c’est l’Italie qui a accepté le plus de nouveaux citoyens, avec 201.591 bénéficiaires. L’Espagne arrive en deuxième position avec 150.944 bénéficiaires, dont 10% de Boliviens et d’Equatoriens, venant de deux pays hispanophones. Le Royaume-Uni arrive juste derrière, avec 149.372 cartes validées. Ce flux provient principalement d’Asie.

La...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi