Près de 29.000 personnes ont manifesté contre le passe sanitaire ce samedi

·2 min de lecture

Le ministère a recensé 165 actions sur tout le territoire, avec 3.240 manifestants à Paris où au moins deux cortèges avaient été déclarés à la préfecture de police.

Un total de 28.920 personnes ont manifesté samedi en France contre le passe sanitaire pour le 17e week-end consécutif de mobilisation, selon le ministère de l'Intérieur, dont plus de 3.000 à Paris. Le ministère a recensé 165 actions sur tout le territoire, avec 3.240 manifestants à Paris où au moins deux cortèges avaient été déclarés à la préfecture de police. La mobilisation, lancée mi-juillet, est en baisse régulière depuis le 7 août qui avait connu un pic de 237.000 manifestants, selon les chiffres des autorités.

Un rebond épidémique

Le ministère de l'Intérieur avait recensé samedi dernier une nette baisse de la participation avec 25.000 manifestants, dont 3.320 à Paris. La semaine précédente, ils étaient plus de 40.000 selon le ministère et 73.130 selon le collectif militant Le Nombre jaune.

Vendredi, le Parlement a autorisé le possible recours au pass sanitaire jusqu'au 31 juillet, après le vote par l'Assemblée nationale dans une ambiance tendue du projet de loi de "vigilance sanitaire", approuvé par 118 voix contre 89 et une absention.

Comme partout en Europe, l'épidémie de Covid-19 connaît un rebond en France à l'entrée dans la saison froide et le président Emmanuel Macron doit s'exprimer mardi soir à ce sujet, sans doute dans la foulée d'un Conseil de défense sanitaire.

L'Agence nationale de santé publique faisait état vendredi de 8.998 nouveaux cas et d'un taux de positivité de 2,4% sur les sept derniers jours. Une semaine auparavant, ce taux, qui mesure la proportion de cas parmi les personnes testées, n'était que de 1,9%.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles