Près de 20% des agriculteurs n'ont dégagé aucun revenu en 2017

franceinfo avec AFP

Et la part de très petits revenus est toujours très importante.

Conséquence des multiples crises qui traversent le secteur. Près de 20% des agriculteurs français ont déclaré un revenu nul, voire un déficit de leur exploitation en 2017, selon un rapport de l'Insee publié jeudi 7 novembre. Le revenu moyen est pourtant en augmentation, à 1 390 euros mensuels, signe des très fortes disparités entre les exploitants agricoles.

La part d'agriculteurs sans revenus "est particulièrement élevée dans la production de céréales et grandes cultures (30%) et dans l'élevage d'ovins, caprins, équidés et autres animaux (28%)", détaille l'Insee.

Pour les céréaliers, cela s'explique par l'onde de choc provoquée par une année de récolte catastrophique en France en 2016, doublée d'une chute des cours mondiaux. Cette situation a continué d'affecter les fermes françaises en 2017, la commercialisation des grains étant à cheval sur deux années.Traditionnellement la façade prospère de la ferme France, les céréaliers ont dégagé en moyenne un revenu net avant impôts inférieur à 1 000 euros par mois cette année-là (+6,7%).


De fortes disparités entre les types d'exploitation


En moyenne, les exploitants agricoles ont enregistré un revenu net imposable mensuel moyen de 1 390 euros par mois en 2017, soit un salaire en progression de 8,2% (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :