"Poux du pubis" : voici pourquoi vous ne devez jamais partager votre serviette à la piscine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Mature woman drying off her hair after swimming in open water on a cold and windy day. (Lucy Lambriex via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À la piscine, au lac ou à la plage, il est courant de partager sa serviette avec l’un de ses proches. Mais attention, car cette pratique aurait des conséquences néfastes sur votre santé. Explications.

En cette période de fortes chaleurs, se rafraîchir est devenu le maître-mot. Et quoi de mieux qu’une petite session piscine pour faire baisser la température du corps ? Si cette activité est inscrite sur votre planning des prochains jours, attention toutefois à emporter ce qu’il faut dans votre panier. Maillot, rechange et surtout serviette. Car comme l’a rappelé le Dr Welsh, la fondatrice de la marque de préservatifs Hanx dont les propos ont été repris par le Sun, partager celle d’une autre après un bain serait une très mauvaise idée.

"Évitez de partager des serviettes car les poux du pubis pourraient potentiellement se propager à travers celles-ci", a-t-elle expliqué tout en rappelant qu'ils pouvaient aussi se transmettre par les vêtements ou la literie. Aussi appelés "morpions", ces petits insectes sont présents dans les poils des organes génitaux. Ils peuvent également se trouver sur les aisselles et les cheveux, mais aussi, parfois, sur les cils, la moustache et la barbe.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, les poux provoquent des lésions de grattage qui peuvent se transformer en infections du cuir chevelu"

Attention aux IST

Outre cette recommandation, le Dr Welsh a également mis en lumière un autre problème dont il faut se méfier à la piscine, celui des infections sexuellement transmissibles. "Si vous avez des relations sexuelles à l’intérieur, il y a un risque d'attraper une IST car vous êtes moins susceptible d'utiliser un préservatif. L'eau réduit la lubrification naturelle du corps et, par conséquent, vous augmentez en quelque sorte le risque de friction et de blessure", a-t-elle ajouté.

Il est donc recommandé de garder toute activité sexuelle en dehors de l'eau, même si vous êtes avec un partenaire en qui vous avez confiance car d'autres bactéries peuvent pénétrer dans le corps de cette façon. Le chlore et les autres agents de nettoyage utilisés dans les piscines peuvent perturber l'équilibre des bonnes bactéries dans le vagin, entraînant le muguet, l'inflammation et la vaginose bactérienne.

Si des inquiétudes subsistent ou des symptômes apparaissent, il est important de consulter son médecin généraliste.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, depuis la sortie du confinement, il y a une explosion des maladies sexuellement transmissibles"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles