Le pouvoir militaire est-il une solution durable au Mali ?

·1 min de lecture
Le président par intérim du Mali, le colonel Assimi Goïta, salue des militaires à l’issue de sa prestation de serment, le 7 juin 2021 à Bamako. 
Le président par intérim du Mali, le colonel Assimi Goïta, salue des militaires à l’issue de sa prestation de serment, le 7 juin 2021 à Bamako.

En intervenant le 24 mai pour destituer le président de la transition Bah N?Daw et son Premier ministre Moctar Ouane, l?armée malienne a démontré une nouvelle fois sa volonté de garder la main sur les leviers du pouvoir.

Ce énième coup d?État est intervenu à la suite du limogeage par le duo N?Daw/Ouane du ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara, et de celui de la Sécurité, le colonel Modibo Koné. Selon les auteurs du putsch, le couple exécutif n?aurait pas respecté la charte de la transition, qui précise que les questions de défense et de sécurité relèvent de la compétence du vice-président, le colonel Assimi Goïta.

Les militaires tendent désormais la main au Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), la seule coalition politique qui avait dénoncé la gestion de la première phase de cette transition.

Saisie par le cabinet du vice-président, la Cour constitutionnelle a rendu un arrêt constatant la vacance du pouvoir et a reconnu le colonel Assimi Goïta comme président de la transition à la veille d?un sommet extraordinaire de la Cedeao sur ce nouveau coup de force.

Nous avions déjà évoqué dans un article précédent le poids de l?armée dans l?espace politique malien. Ce nouveau coup d?État semble confirmer l?appétit des militaires maliens pour le pouvoir. Face à la crise que traverse le Mali, l?armée peut-elle encore être la solution ? Et quel peut être l?avenir de sa cohabitation avec le M5-RFP ?

À LIRE AUSSIMali : militarisation d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles