Pouvoir d'achat : le Parlement adopte définitivement le second volet du paquet de mesures

C'est la conclusion de trois semaines de débats acharnés et de compromis avec la droite : l'Assemblée nationale a adopté définitivement jeudi le second volet du paquet de mesures en faveur du pouvoir d'achat, avant le Sénat en fin de journée. Pour le ministre de l'Économie Bruno Le Maire , c'est "une victoire politique" et "la démonstration que nous avançons"... mais parfois dans la douleur.

>> LIRE AUSSIPouvoir d'achat : que contient le projet de loi de finances rectificative, voté cet après-midi ?

Un premier test pour la nouvelle méthode de l'exécutif

Le pouvoir d'achat était un sujet clé de la campagne présidentielle et a constitué le premier gros morceau de la mandature, en forme de test pour la "nouvelle méthode" de l'exécutif, privé de majorité absolue au Palais Bourbon et qui s'est tourné vers la droite pour faire l'appoint des voix.

Après un premier volet validé mercredi comprenant 20 milliards d'euros de dépenses , c'est au tour du projet de budget rectifié pour 2022 et son nouveau lot de mesures face à l'inflation d'être soumis au vote ultime. L'Assemblée nationale l'a approuvé par 292 voix pour, 120 contre et 98 abstentions. Outre la majorité, la plupart des députés LR se sont prononcés pour, en se proclamant "la seule opposition utile aux Français". Les élus RN se sont abstenus, arguant ne pas vouloir "entraver" les quelques "avancées" portées.

Les sénateurs ont approuvé le budget rectifié pour 2022 par 233 voix contre 97, avec le soutien notamment de LR,...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles