Pouvoir d'achat : en colère, les retraités manifestent à Montpellier

Habitants de Montpellier (Hérault), Claro et Elisa Amaro ont 86 ans, et une retraite modeste. "Je suis seul à obtenir une retraite, 1 500 euros par mois pour vivre à deux. C'est très difficile, mais faut faire avec (...). On sert au maximum la ceinture et on la desserre quand on peut", décrit Claro Amaro, contremaître retraité depuis 25 ans. Cette unique retraite ne permet pas au couple d'aider leur fille ou leurs petits-enfants. "On ne voit pas de résultats" Ils n'iront pas à la manifestation pour les retraites organisée ce mercredi 31 mars ; Claro et Elisa n'y croient plus. "On a beau faire des manifestations, mais on ne voit pas de résultats derrière", regrette Claro Amaro. Dans le cortège de Montpellier, les manifestants ne veulent pas opposer les générations : ils ne revendiquent pas seulement du pouvoir d'achat pour eux, mais aussi des moyens pour les hôpitaux, les soins à domicile ou le financement de la perte d'autonomie. La crise sanitaire pèse aussi lourd dans leurs revendications.