Pouvoir d'achat : les ateliers de réparation solidaire en plein essor

Sur la table, une vieille télévision et un four à micro-ondes attendent d'être réparés. C'est le travail de Lionel, 68 ans, qui prend le temps de montrer à la propriétaire d'un fer à repasser comment le remettre en état. Cet ancien chercheur au CNRS anime l'atelier de réparation d'électroménager une fois par semaine : un vrai succès. "Notre atelier électroménager est utilisé par une douzaine de personnes chaque semaine", se réjouit-il. "Toutes les semaines on rencontre de nouvelles personnes, quelques fois il y a des personnes qu'on voit pour la deuxième ou la troisième fois, mais en général ce sont toujours de nouvelles personnes."

"Me racheter un appareil, ça bouleverse mon budget"

C'est une réussite également due à l'explosion des prix de certains appareils électroménagers, ce qui a poussé Myriam à franchir le seuil de l'atelier pour faire réparer son épilateur électrique. "Il a plus de deux ans donc je savais que j'aurais été obligée de payer une réparation, ça m'aurait coûté le prix d'un nouvel appareil, entre 50 et 80 euros", détaille-t-elle.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

"Je sais que j'ai 90 % de chance que mon appareil soit réparé et que ça ne me coûte rien. Les prix sont tellement chers, tout augmente . Moi, je suis à la retraite, j'arrive à peine à vivre avec ça donc me racheter un appareil, ça bouleverse mon budget."

Les bénévoles mettent la main à la pâte

Dans cet atelier, bénévoles et usagers mettent la main à la pâte et le...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles