Pouvoir d’achat : Sandrine Rousseau veut taxer « les entreprises climaticides » et « les plus riches »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour Sandrine Rousseau , le « seul moyen » pour doper le pouvoir d’achat est de taxer les entreprises et les personnes les plus riches en France. La députée Europe Ecologie-les Verts (EELV), élue sous l’étiquette de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) aux dernières élections législatives, a participé aux débats sur le pouvoir d’achat ce lundi à l’Assemblée nationale. Celle qui se décrit comme éco-féministe a appelé à « prendre de l'argent aux entreprises climaticides, aux profiteurs de crise et aux plus riches ». 

Elle plaide pour un retour de l’ISF

Pour Sandrine Rousseau, le but est donc d’aider « celles et ceux qui n’ont rien ou pas grand-chose ». La députée a alors insisté depuis le pupitre : « En un mot : taxer les riches. Bernie, si tu nous entends », en référence au slogan du sénateur américain Bernie Sanders. L’élue de Paris s’est, sans surprise, attaquée au gouvernement : « Pas besoin de grande révolution mais d'un impôt sur la fortune (ISF), donc d'une redistribution, celui que vous avez supprimé au nom du ruissellement. »

« Il faut sortir du déni »

Sandrine Rousseau a encore estimé qu’il fallait « sortir du déni » : « Le temps de l’énergie peu chère et en abondanc...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles