Pouvait-on prévoir les inondations en Europe? Cet expert du climat rappelle des évidences

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

INONDATIONS - Depuis le 14 juillet, des pluies diluviennes s’abattent sur l’Europe. Les fleuves sont en crue, des inondations se multiplient provoquant des torrents et des glissements de terrains, en Allemagne, mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas. Au total, l’Europe déplore plus d’une centaine de morts, emportés par les flots ou sous les débris des infrastructures endommagées. Et le bilan pourrait encore s’alourdir.

Pouvait-on prévoir ces drames? C’est la question posée par cette journaliste de la RTBF au climatologue belge Jean-Pascal Van Ypersele. Comme le montre la vidéo ci-contre, il a profité de la réponse pour rappeler des évidences que toutes les autorités politiques n’ont pas encore bien en tête.

En effet, dès son premier rapport, le GIEC avait prévenu : “L’effet de serre accentuera les deux extrêmes du cycle hydrologique. Il y aura plus d’épisodes de pluies extrêmement abondantes et plus de sécheresses prononcées”, lit le climatologue.

Pour lui, au-delà de lutter contre le réchauffement climatique, l’Europe doit adapter ses infrastructures aux catastrophes naturelles, de plus en plus fréquentes.

À voir également sur Le Huffpost: Les terribles images des inondations en Allemagne et en Belgique vues du ciel

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

A LIRE:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles