Poutine veut «anéantir le droit de l'Ukraine à exister», dit Biden à l'ONU

Au deuxième jour de l’Assemblée générale de l’ONU, le président américain Joe Biden a donné un discours virulent contre Vladimir Poutine et l’invasion de l’Ukraine, ce mercredi 21 septembre 2022 à New York.

Joe Biden, lors de son discours attendu à la tribune de l’ONU, n’a pas mis les formes ou perdu de temps. Il a directement accusé la Russie d’avoir « violé de manière éhontée » les principes fondateurs des Nations unies en attaquant l’Ukraine, rapporte notre correspondante à New York, Carrie Nooten.

« Une guerre brutale et inutile », a-t-il précisé. Pour lui, Vladimir Poutine veut « anéantir le droit de l'Ukraine à exister », tout simplement. « Un membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies a envahi son voisin, cherché à effacer de la carte un État souverain », a-t-il dit.

Où que vous viviez, quelles que soient vos croyances, cela doit vous glacer le sang. C’est pourquoi 141 nations, lors de l’Assemblée générale, se sont réunies et ont critiqué unanimement la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

Concernant les sous-entendus de la Russie sur une possible utilisation d'armes nucléaires, « il est impossible de gagner une guerre nucléaire et il ne faut pas la mener », a lancé Joe Biden, évoquant des menaces « irresponsables ».

Aujourd’hui, la Russie est de plus en plus isolée et est en train de s’engager de plus en plus dans une guerre qu’elle est seule à vouloir, qui est illégale et illégitime.


Lire la suite sur RFI