Poursuites pour non-respect des consignes de confinement : "Il est tout à fait désolant d'en arriver là"

franceinfo

"C'est le rôle pédagogique que peut avoir la loi pénale", a affirmé vendredi 20 mars sur franceinfo Jacky Coulon, secrétaire général de l'Union syndicale des magistrats (USM), alors que plusieurs personnes ont déjà été verbalisées ou même placées en garde à vue pour ne pas avoir respecté les consignes de confinement édictées par le gouvernement pour contenir la propagation du coronavirus Covid-19. Certains réfractaires ont été poursuivis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

>> Suivez les dernières informations sur le confinement et l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Les verbalisations concernent "quelques individus tout à fait minoritaires", a souligné le magistrat. "On peut regretter d'en arriver là", a-t-il ajouté, assurant néanmoins que "chaque parquet" vérifiera que "la garde à vue a bien été justifiée au regard des circonstances" et évitera "qu'il y ait des abus".

franceinfo : Poursuivre pour "mise en danger de la vie d'autrui", est-ce que cela vous paraît justifié ?

Il est tout à fait désolant d'en arriver là. Pour obtenir le respect des consignes pourtant simples qui ont été prises dans l'intérêt de la santé publique, il a fallu incriminer le fait de sortir de chez soi en dehors des cas autorisés et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi