Poursuite mortelle à Paris : le policier mis en examen et interdit d'exercer

Libération.fr
Une voiture de police le 15 mai 2014 à Lille, dans le Nord.

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire jeudi en début de soirée. L'agent, qui a tué un automobiliste en fuite mardi soir, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Après avoir mortellement tiré sur un automobiliste en fuite mardi soir à Paris, un policier a été mis en examen jeudi, a indiqué le parquet de Paris en début de soirée. Le gardien de la paix a été déféré et présenté aux juges d’instruction au terme de sa garde à vue. Le parquet a décidé d’ouvrir une information judiciaire du chef de «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner», retenant la circonstance aggravante que les faits ont été commis par une personne dépositaire de l’autorité publique, dans l’exercice de ses fonctions. Des faits passibles de vingt ans de réclusion criminelle. Les magistrats instructeurs ont placé le policier sous contrôle judiciaire : il lui est dorénavant interdit d’exercer sa fonction de gardien de la paix ainsi que de détenir ou porter une arme, conformément aux réquisitions du parquet.

Peu avant 23 heures mardi, ce policier de 23 ans, rattaché au commissariat du Ier arrondissement de la capitale, a voulu contrôler un automobiliste qui circulait sur boulevard de Sébastopol. Le conducteur, un homme de 26 ans originaire de Draveil (Essonne), a pris la fuite, refusant de s’y soumettre. S’est engagée une course-poursuite entre le fuyard et le fonctionnaire, monté à l’arrière du scooter d’un particulier. La course s’est achevée rue Condorcet, dans le IXe arrondissement, lorsque l’automobiliste récalcitrant s’est retrouvé bloqué par une voiture devant son véhicule. Le policier serait ensuite descendu du scooter pour se placer à l’avant de la voiture, côté conducteur, avant que ce dernier n’enclenche la marche arrière et percute le deux-roues. C’est à cet instant que le policier aurait fait feu sur l’homme de 26 ans, qui a succombé peu après à ses blessures.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

«"L’Aquarius" a l’intention et l’obligation de retourner vers la zone de sauvetage au plus vite.»
Nancy Pas d’examen adapté pour un étudiant malvoyant
Handicap : une plainte contre la SNCF rejetée
Marseille Un ex-député PS devant la justice pour des croisières suspectes
Checknews