Il pourrait bientôt y avoir plus de morts liés au réchauffement climatique qu’au cancer, alerte l’ONU

Unsplash

Le réchauffement climatique est au cœur de l’actualité mondiale. Alors que des discussions se tiennent actuellement en Égypte pour la COP27, un rapport de l’ONU montre d’inquiétantes projections. Si aucune action n’est menée pour l’environnement, le taux de mortalité lié au climat pourrait dépasser de manière considérable celui lié aux cancers, dans les régions les plus pauvres du monde. C’est en tous cas ce que montre Human Climate Horizons, une plateforme de données lancée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Climate Impact Lab.

“En l’absence d’une action concertée et urgente, le changement climatique exacerbera les inégalités et creusera les écarts de développement humain”, a alerté un communiqué publié le 4 novembre sur le site des Nations unies. À Dhaka, au Bangladesh, “les décès supplémentaires d'ici 2100 dus au changement climatique (132 personnes sur 100.000 par an) représenteraient près du double du taux de mortalité annuel actuel du Bangladesh causé par tous les cancers, et 10 fois ses décès annuels sur les routes” a estimé l’organisme qui se base sur une hypothèse d’émissions de gaz à effet de serre très élevées. Sur ce même scénario, Barranquilla, en Colombie, serait confronté d'ici 2100 à un taux de mortalité causé par une hausse des températures cinq fois supérieur au taux actuel de mortalité annuel dû au cancer du sein en Colombie.

Ce qui est certain, c’est que ce taux de mortalité concernera tous les pays, des plus avancés à ceux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les huit dernières années en passe d’être les plus chaudes jamais enregistrées
Réchauffement climatique : l'objectif de 1,5°C est désormais "hors d'atteinte" d’après le GIEC
Quel oiseau vole le plus haut ?
Quelle est la durée de vie des déchets nucléaires ?
COP 27 : quels sont les enjeux de la nouvelle conférence pour le climat ?