Pourquoi y a-t-il encore des moustiques au mois d’octobre ?

·2 min de lecture
12 départements métropolitains sont toujours classés en vigilance orange par Vigilance moustiques. (Getty Images)

En ce mois d'octobre, les moustiques n'hésitent pas à jouer les prolongations et continuent de nous piquer. Comment expliquer cela ?

Si l'été est bien terminé, la saison des moustiques ne s'est quant à elle pas achevée. Cela ne vous aura sans doute pas échappé, ces petits insectes qui adorent nous piquer l'été et nous pourrir nos nuits sont encore de la partie et prolifèrent en ce mois d'octobre sur une grande partie du territoire. 

C'est tout particulièrement le cas dans 12 départements de l'Hexagone placés en zone orange par le site Vigilance moustique. La zone orange correspond à un nombre de piqûres et une prolifération inhabituelles des moustique. À l'exception des Deux-Sèvres, qui est en zone verte, tous les autres département de France métropolitaine sont zone jaune, qui correspond à des"conditions favorables à la multiplication". 

(Carte Vigilance Moustiques)
(Carte Vigilance Moustiques)

Cette prolifération inhabituelle de moustiques est avant tout due aux conditions climatiques. En France, l'été 2021 s'est achevé avec un excédent pluviométrique de 23% et a mis fin à une série de 6 étés plus secs que la normale, rappelle le site Météo-Paris. L'indice d'humidité des sols est donc largement au dessus de la norme sur la majeure partie du territoire à cause de cette météo propice à la création de nouvelles zones de reproduction de moustiques. En plus de cette humidité, le début du mois de septembre a été relativement chaud, créant des conditions paradisiaques pour les moustiques. 

Le réchauffement climatique profite aux moustiques

Si les larves de moustiques affectionnent tout particulièrement les températures autour de 25 degrés, elles peuvent résister à des températures avoisinant le 16-17 degrés, des températures encore présentes dans de nombreuses zone de la France actuellement.

Le réchauffement climatique est favorable à la survie des moustiques, comme l'explique à BFM TV Arezki Izri, parasitologue à l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris : "Dans les années 90, c'était exceptionnel d'avoir des nuits à 20 degrés dans le Nord, aujourd'hui ça n'a plus rien d'exceptionnel. Et avec un temps doux de plus en plus tard dans l'année, on a forcément des moustiques qui tiennent de plus en plus longtemps".

À LIRE AUSSI >> 5 astuces pour faire fuir les frelons de chez soi sans risque

Avec le réchauffement climatique, il y a donc fort à parier que de plus en plus d'espèces de moustiques survivent encore de plus en plus tard dans l'année. Mais dans l'immédiat, avec la baisse des températures qui devrait survenir dans les jours ou les semaines à venir, les moustiques vont bientôt disparaître avant de revenir dans quelques mois. 

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention aux piqûres de tiques, la maladie de Lyme est un véritable danger"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles