Pourquoi vous ne voudriez pas forcément vivre dans la maison d’un personnage de film

Photo :  AP Photo/Keith Srakocic

A première vue cette maison n’a rien de bien particulier, elle a même un certain charme, avec son style victorien, ses 7000 m2, ses 4 chambres et même sa piscine. Pourtant vous ne voudriez vraiment pas vivre dedans. Et pour cause, elle a été le témoin de plusieurs meurtres dans les années 90, perpétrés par un serial killer qui aimait particulièrement dépecer ses victimes pour s’en faire des tenues. Prénommé Buffalo Bill, il était le tueur en série que Clarice Starling poursuivait dans le film de Jonathan Demme, Le Silence des Agneaux.

Non rien d’horrible n’est vraiment arrivé dans cette demeure de Pennsylvannie, mais pour les potentiels acquéreurs elle restera toujours la maison de Buffalo Bill et même son prix avantageux, 249 000 dollars au lieu de 300 000, sa véritable valeur, ne leur enlèvera pas cette idée de l’esprit. Les propriétaires, Scott et Barbara Lloyd, ont, en effet, bien du mal à se séparer de leur maison, dans laquelle la production n’a passé pourtant que trois jours : la fosse dans laquelle le tueur gardait ses victimes avant de les dépecer, a été entièrement reconstituée en studio.

Photo :  AP Photo/Keith Srakocic

La maison pourrait même bien porter bonheur. Demandez aux deux acteurs principaux, Jodie Foster et Anthony Hopkins qui ont remporté l’Oscar pour leur rôle de Clarice Starling et Hannibal Lecter, ainsi qu’à Scott et Barbara Loyd, qui se sont mariés dans cette maison et s’aiment depuis plus de 40 ans.