Pourquoi les voitures électriques d’occasion ne coûtent pas cher

1 / 2

Pourquoi les voitures électriques d’occasion ne coûtent pas cher

Les ventes de voitures électriques d’occasion ont bondi de 60% en 2018. Un nouveau marché avec des tarifs intéressants, pour des voitures avec souvent un faible kilométrage.

La voiture électrique séduit les Français, mais surtout en occasion. L’an dernier, selon des chiffres du spécialiste de la vente de voitures sur internet AutoScout24, 12.270 voitures électriques ont été achetées en seconde main, soit une hausse de plus de 60% par rapport à l’année précédente.

"Nous commençons à avoir des retours de location longue durée, puisque les clients changent de véhicules tous les deux ou trois ans, nous explique Julien Raynaud, vendeur de véhicules d’occasion Renault AGDE, près de Montpellier (Herault). Donc les véhicules arrivent dans nos parcs d’occasion".

Parmi les clients de cette concession, des retraités, mais aussi des agences immobilières ou des mairies. La prime à la conversion de 2000 euros pour une voiture électrique d’occasion a certes contribué à ce léger décollage. Mais ce sont plutôt les prix extrêmement intéressants comme le faible kilométrage de ces modèles électriques d’occasion qui semblent avoir pesé dans la balance.

Selon des chiffres fournis par le site AutoScout24, les Renault Zoé vendues sur le site sont en moyenne proposées à 11.300 euros, avec 22.780 kilomètres au compteur. Les Renault Clio IV s'affichent elles plutôt à 12.500 euros, avec 28.440 kilomètres. Mais calculer la cote des véhicules électriques semble encore bien complexe.

"Il est difficile de faire une cotation, car ce marché de la voiture...

Lire la suite sur Auto

A lire aussi