Pourquoi la visite de Mbappé à Bondy n'a pas plu au maire LR

·3 min de lecture
Pourquoi la visite de Mbappé à Bondy n'a pas plu au maire (AP Photo/Thibault Camus) (Photo: Thibault Camus via AP)
Pourquoi la visite de Mbappé à Bondy n'a pas plu au maire (AP Photo/Thibault Camus) (Photo: Thibault Camus via AP)

POLITIQUE - Kylian Mbappé revient régulièrement à Bondy, ville de Seine-Saint-Denis qui l’a vu grandir. Ses visites font d’ordinaire la joie de tous, petits et grands. Mais celle de mercredi 17 novembre a crispé le nouveau maire, LR, et son entourage.

L’attaquant de l’équipe de France et du PSG a sorti le 11 novembre dernier sa bande dessinée autobiographique Je m’appelle Kylian. Une semaine plus tard, le footballeur s’est rendu sur ses terres à l’AS Bondy pour en faire la promotion et la distribuer aux enfants de la ville.

Problème: le tout a été organisé sans que la nouvelle mairie de droite dirigée par Stephen Hervé en soit informée, tandis que l’ancienne maire PS Sylvine Thomassin, défaite aux municipales, était présente, rapporte France Bleu Paris. Le tout, alors qu’un conflit pour faire annuler l’élection oppose les deux parties. Une décision de justice est attendue lundi 22 novembre. Les accusations d’instrumentalisation politique ont donc fusé de la part de l’équipe municipale en poste.

“Inacceptable” pour le maire de Bondy

Contacté par nos confrères, l’adjoint aux sports explique avoir appris la visite de Mbappé par hasard. Il se rend alors au stade, mais se fait refouler. Il présente sa carte d’élu et rappelle sa fonction pour accéder au stade.

“J’ai pu entrer et avancer sur la pelouse et m’approcher de Kylian. Je pensais pouvoir le saluer parce que c’était un honneur pour moi, c’était un devoir même de l’accueillir comme il se doit dans notre ville mais tout d’un coup, deux agents de la sécurité se sont approchés, l’un à ma droite et l’autre à ma gauche et ils m’ont demandé de quitter les lieux”, raconte Azzedine Drif. Il affirme dans Le Parisien que la mère de Kylian Mbappé serait intervenue à son tour pour formuler la même demande, au motif qu’“elle ne voulait pas de politique ici et pas d’histoire”.

Un argument que l’adjoint et la mairie n’ont pas apprécié. Tout d’abord parce que le stade est une structure municipale. Ensuite, parce que Sylvine Thomassin était sur place.

“Je ne remets pas en cause la volonté de Kylian Mbappé de faire profiter aux jeunes de Bondy de sa notoriété, de leur faire profiter d’un moment de joie autour de lui mais ça ne pouvait pas se faire sans la ville et en excluant des élus manu militari. Une seule élue était présente... c’est clairement un acte de campagne qui s’est passé aujourd’hui”, a déclaré Stephen Hervé, le maire LR en poste à France Bleu Paris. “Moi je suis désolé que ce joueur, enfant de Bondy, soit ainsi instrumentalisé à des fins politiques”, ajoute-t-il.

Un “faux procès” pour l’ancienne maire

Ces accusations ont été balayées par Sylvine Thomassin, qui parle d’un “faux procès” et explique son invitation par sa relation proche avec la famille Mbappé. Elle affirme que la venue du joueur quelques jours avant la décision de justice relève du hasard.

“Tout ça a suivi des routes parallèles. Vous pensez vraiment que la sortie de la BD de Kylian a été programmée avec son éditeur en fonction des contingences électorales? On ne savait pas quand la décision allait tomber. Il faut arrêter les vaines polémiques”, défend l’ancienne élue dans Le Parisien.

À l’inverse de son prédécesseur qui juge “inacceptable” la privatisation d’un lieu public sans l’aval de la mairie, elle justifie la discrétion autour de la visite par des “impératifs de sécurité” pour éviter des ”émeutes à chaque fois”.

Je ne comprends pas la colère de Monsieur Hervé, c’est vrai qu’il est maire ou plutôt intérimaire en ce moment”, attaque-t-elle sur France Bleu Paris. “Lundi, la décision du Conseil d’État devrait tomber et je pense que la colère est plutôt liée à ça!”.

En octobre, la rapporteuse publique avait rendu un avis préconisant l’annulation du scrutin, rappelle le site d’informations. De nouvelles élections ne sont donc pas à ce stade totalement exclues.

À voir également sur Le HuffPost: Espagne-France en Ligue des nations: Les Bleus partagent leurs images de joie

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles