Pourquoi la vaccination des enfants de 5 à 11 ans ne devrait pas débuter en France avant 2022

·1 min de lecture

Une nouvelle étape dans la lutte contre la pandémie. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé jeudi l'administration aux enfants de cinq à 11 ans du vaccin anti Covid-19 de Pfizer. Pourtant, bien que cette tranche d'âge soit particulièrement touchée par la nouvelle vague du virus*, la France ne tranchera pas avant plusieurs semaines sur la vaccination des 5-11 ans. C'est ce qu'a confirmé jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran.   

"Cette vaccination, si elle était décidée en France, ne commencerait pas avant le début de l'année 2022", a expliqué le ministre qui a demandé leur avis à la Haute autorité de santé (HAS) et au Comité national d'éthique (CCNE). Ce délai correspond selon lui au temps nécessaire pour s'approvisionner en vaccins pour les enfants, qui sont moins concentrés que ceux pour les adultes. En début de semaine, le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn avait ainsi expliqué que les vaccins destinés aux enfants ne devaient arriver en Allemagne qu'à partir de la semaine du 20 décembre.

Des données en vie réelle attendues

Ce délai de plusieurs semaines devrait aussi permettre d'obtenir des données en vie réelle de plusieurs pays, comme les Etats-Unis, Israël et le Canada, qui ont déjà débuté leur campagne de vaccination des enfants. L'exécutif reste particulièrement prudent sur cette question de l'immunisation des enfants, alors que la généralisation de la vaccination aux 12-17 ans avait provoqué des remous dans une partie de la population. Si a...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles