Pourquoi Vénus et la Terre sont-elles si différentes ?

·2 min de lecture

Une étude effectuée par des chercheurs de l’Université de l’Arizona démontre que ce serait une suite d’impacts géants qui aurait finalisé la formation de Vénus et de la Terre, expliquant pourquoi elles sont si différentes.

4,5 milliards d’années auparavant, naissait le système solaire. Aujourd’hui, les scientifiques tentent de percer les mystères derrière les différences observées entre les planètes qui le composent. "Au départ, des petits corps appelés 'planétésimaux', se sont formés au sein du disque protoplanétaire, mesurant environ 100 kilomètres de diamètre.", explique à Sciences et Avenir Sean Raymond, chercheur au Laboratoire d’Astrophysique de Bordeaux et spécialiste en formation planétaire. "Ensuite ces planétésimaux ont grossi à force d’accréter de la matière, jusqu’à atteindre plusieurs milliers de kilomètres de diamètre, devenant alors des 'embryons planétaires'. Enfin, la dernière phase de croissance consiste en de multiples impacts géants entre des embryons planétaires de masse similaire, qui ont finalisé la formation des planètes".

Mais les détails de ces dernières collisions restent manquants. C’est pourquoi des chercheurs du laboratoire lunaire et planétaire de l’Université de l’Arizona ont effectué des simulations qui tentent de reproduire ces impacts qui ont finalisé la croissance des planètes rocheuses et de leurs satellites. Ils se sont concentrés, dans deux études publiées le 23 septembre 2021 dans la revue , sur les couples , et .

Les couples Vénus-Terre et Terre-Lune intriguent les scientifiques

Le cas de Vénus et de la Terre intrigue les scientifiques. Proches, d’une taille et d’une masse similaire, ces deux planètes parfois qualifiées de "" diffèrent grandement dans leur composition chimique. De plus, Vénus tourne sur elle-même bien plus lentement que la Terre. En effet, une journée sur Vénus dure l’équivalent de 243 jours terrestres ! Elle possède aussi un champ magnétique bien inférieur à celui de la Terre, et à l’inverse de notre planète, ne détient aucun satellite. Tant de différences que les scientifiques tentent d’expliquer en étudiant sa formation.

La Lune intrigue elle aussi, par sa composition isotopique similaire à celle de la Terre, impliquant une [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles