Pourquoi utilise-t-on "battre le fer tant qu'il est chaud" pour parler de saisir une opportunité ?

Agir pendant qu'il est encore temps, ou tant qu'on le peut, voilà comme l'on pourrait traduire la fameuse parole française "battre le fer tant qu'il est chaud". Car attendre davantage pour réaliser la tâche pourrait tout simplement compliquer la situation, au même titre que le fer qui est nettement plus maniable qu'à froid. Cette expression connue de tous est employée pour donner un conseil à autrui, pour l'inviter à ne pas perdre de temps sur un acte ou une prise de décision. Elle est souvent précédée de la mention "il faut". Et comme beaucoup d'autres métaphores très alambiquées, elle a beau dater de plusieurs siècles, elle reste encore très utilisée aujourd'hui dans la vie courante.

L'expression "battre le fer tant qu'il est chaud" datant du XVIe siècle, c'est donc au métier de forgeron qu'elle fait référence. En effet, le forgeron, qui est avant tout un artisan, forge à la main et assemble des pièces en métal, et ce, depuis des millénaires. Au Moyen Âge, cet ouvrier professionnel s'aide notamment d'une enclume ou d'un marteau pour effectuer ses tâches. Il peut ainsi façonner des morceaux de bronze, de cuivre ou d'argent à sa guise, des métaux qui serviront ensuite la plupart du temps à approvisionner des chantiers de construction de ponts ou de bâtiments.

Toujours en guise de référence au métier de forgeron, il est important de travailler le fer à chaud afin de le rendre plus malléable qu'il ne le serait à froid. L'artisan ne doit pas perdre de temps lorsque le fer est à bonne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Résultats aux examens : plus le plafond du bâtiment est haut, moins ils sont bons !
Pourquoi l'eau mouille-t-elle ?
Pourquoi certains noms de pays finissent-ils par "-stan" ?
Lieux de repos, placard à cadavre : voici les espaces secrets dans les avions
Quel est le temps de cuisson des œufs à la coque ?