"Pourquoi toute cette horreur?": l'incompréhension de la famille d'Alexia Fouillot au procès de Jonathann Daval

Jeanne Bulant
·2 min de lecture
La famille d'Alexia Fouillot à la sortie de l'audience ce lundi. - BFMTV
La famille d'Alexia Fouillot à la sortie de l'audience ce lundi. - BFMTV

Au terme de la première journée d'audience du procès à Vesoul, la famille d'Alexia Fouillot a fait part de sa détermination à connaître les raisons des actes de Jonathann Daval. "Pourquoi toute cette horreur?", s'est interrogée la mère de la victime à la sortie du tribunal.

"Quelles raisons justifient une telle horreur? Dans notre monde, dans nos sociétés, on divorce quand ça ne va pas. Si ça n'allait pas, il n'avait qu'à divorcer, retourner vivre chez sa mère. On ne fait pas un massacre comme ça, c'est qu'il y a une raison en dessous. Je veux la connaître", a déclaré la mère d'Alexia Fouillot devant les caméras, assurant comme son mari qu'elle comptait lui poser des questions dès mardi.

"Chaque jour sera un combat"

"Chaque jour (du procès) sera un combat", a ajouté Me Gilles-Jean Portejoie, l'avocat des parties civiles. La soeur d'Alexia, elle, a souligné "l'attitude de l'accusé" pendant l'audience de ce lundi. "Au fur et à mesure, il a littéralement disparu dans son box. On ne le voyait même plus, on ne voyait même plus ses cheveux. C'est pour vous dire que même lui n'arrive même pas à faire face à l'horreur qu'il a provoquée".

"Il n'a pas eu le courage de regarder la monstruosité réalisée", a poursuivi le père de la victime, devant le parterre de journalistes.

Les parents d'Alexia ont fait le choix, a appris la presse il y a quelques jours, de retirer le nom de famille de son époux Jonathann de la pierre tombale de leur fille.

Le 30 octobre 2017, le corps en partie calciné d'Alexia Fouillot, une employée de banque de 29 ans, était retrouvé dissimulé sous des branchages, dans un bois situé à quelques kilomètres du domicile du couple à Gray-la-Ville (Haute-Saône).

C'est son mari, Jonathann, qui avait signalé deux jours plus tôt la disparition de son épouse, qui était selon lui partie faire un jogging. Mais en janvier 2018, placé en garde à vue, il craque et avoue le meurtre de sa femme, survenu selon lui lors d'une violente dispute.

>> Daval, la série: les épisodes 1 et 2 de la série documentaire de BFMTV sont disponibles en replay et en version podcast, les épisodes 3 et 4 sont à découvrir ce mardi à 20H50.

Article original publié sur BFMTV.com